Ces femmes qui ont donné leurs noms aux rues du 9ème

Sur les 6000 voies de circulations parisiennes, 247 rendent hommage aux dames. Avant 1850 elles étaient au nombre de 10. Aujourd’hui ce nombre est en net augmentation, atteignant12% en 2019. Nous sommes d’accord, « Les comptes sont pas bons Kévin! »

Artistes, femmes de lettres, religieuses, femmes engagées.. leurs noms commencent à fleurir nos rues.

Mairie de Paris et maires d’arrondissements ont pris l’initiative de remédier à ce déséquilibre et bien heureusement notre 9ème ne s’est pas fait attendre. Il voit ainsi progressivement certaines de ses rues se féminiser. A l’occasion de cette journée du 8 mars, je vous propose de déambuler à travers ses voies portant un nom de femme. Un peu de sororité, ça fait pas d’mal bien au contraire.

  • Rue de Bellefond
  • Place Lili-Boulanger
  • Place Juliette Drouet
  • Impasse et rue Louise-Emilie-de-La-Tour-d ‘Auvergne
  • Rue Catherine de La Rochefoucauld
  • Boulevard et rue Marguerite de Rochechouart
  • Rue de Vintimille
  • Rue Sainte-Cécile

Je vous en présente trois. Pourquoi trois ? Je ne sais pas, J’aime faire les choses par trois.

Rue Margueritte de Rochechouart

Commençons rue Marguerite de Rochechouart anciennement rue de Rochechouart. Située sur l’ancien tracé du chemin de la Croix-de-Cadet à Clignancourt. Un chemin existant depuis le 17 -ème siècle. Anciennement rue de Rochechouart, ce n’est qu’en 2019 qu’elle devient rue Marguerite-de-Rochechouart. Marguerite de Rochechouart de Montpipeau est une religieuse, abbesse de l’abbaye de Montmartre.

.
.

Rue de Bellefond

En hommage à Marie-Eléonore de Bellefond une autre abbesse de l’abbaye de Montmartre.  A sa mort son poste fut repris par Marguerite de Rochechouart. La rue de Bellefond à la particularité de nous faire prendre de la hauteur et de surplomber la rue Pierre Semard. Elle offre ainsi une perspective jusqu’au square Montholon.

.

Place Lili Boulanger

Née dans le 9ème arrondissement Marie-Juliette Boulanger dite Lili habitait avec sa sœur Nadia dans un appartement situé au 36 rue Ballu devenue ensuite le n° 3 de place Lili Boulanger. Les sœurs Boulanger était issue d’une famille de musiciens. Toutes deux étaient compositrices. En 1913 Lili est la première femme à avoir remporté le premier grand prix de Rome de composition musicale.

.

Je vous glisse une petite carte du 9ème avec les noms de rues répertoriées. Si le cœur vous en dit, bonne balade à travers ce bel arrondissement.

Sources:
Féminisons les noms des rues ! – Ville de Paris
Lili Boulanger – Classical Music Composers (pcmsconcerts.org)

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s